Certains PNJs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Certains PNJs

Message par Volonté d'Auriga le Jeu 16 Mar - 20:30

La Matriarche
Prénom : Layah
Nom : Redrum
Âge : 25 ans
Occupation : Matriarche
Lieu de Présence : Couvent Sanglant
Physique et MentalLayah est une femme d'un mètre quatre-vingt, aux longs cheveux roux. Elle a les yeux verts et la taille fine. Elle est toute en finesse, donnant l'impression qu'on pourrait la briser entre deux doigts. Son visage est fin et elle a des lèvres bloquées en un petit sourire en coin. Evidemment, elle joue sur son corps attirant et son regard de séductrice pour attirer hommes et femmes dans son lit. Ceux-ci adorent alors se blottir contre elle, leur tête entre ses seins qui rappelle à chacun ceux d'une mère bienveillante. C'est d'ailleurs ce rôle qu'elle se plait à jouer : celui d'une mère qui veillerait sur ses enfants. Elle veille bien sur toutes les filles qu'elle a dans son couvent comme elle le ferait avec ses propres enfants. Néanmoins, en bonne mage ardente, elle adore la douleur. Elle se flagelle elle-même tous les soirs pour être en communion avec son propre corps. Elle repousse elle-même les limites de la douleur en se griffant jusqu'au sang. Elle porte régulièrement des aiguilles sous ses vêtements, porte des robes trop serrées et est bien évidemment adepte des pratiques sexuelles les plus déviantes. Elle demande régulièrement de l'aide à ses filles pour l'aider dans ses rituels de douleur, qu'elle adore faire durer et se pousser elle-même dans ses derniers retranchements.
BackgroundLayah est née de parents placés moyennement haut dans la société. Elle s'est très vite démarquée grâce à sa tolérance à la douleur. Lors de ses premiers entrainements à la souffrance, vers ses 5 ans, elle s'est enfoncée un clou entier dans la main, le faisant ressortir. Elle n'a pas sourciller et riait de voir l'autre bout du clou à travers sa main. À ses 11 ans, elle s'adonnait à la magie de soin en se tailladant et en résorbant ses blessures. Elle a ainsi exploré entièrement son corps, compris comment il fonctionnait, même si ça lui a valu plusieurs évanouissements et le fait qu'elle ait frôlé la mort un bon nombre de fois. À l'âge de 15 ans, elle était déjà une guérisseuse hors-pair et elle vagabondait d'aventure amoureuse en aventure amoureuse. Assignée à une unité pour partir en guerre contre les Nécrophages, elle a fait la guerre pendant environ 3 ans. Ayant vu les pires atrocités, ayant frôlé la mort de peu, elle a compris le vrai sens de la douleur, autant physique que morale. Elle a vu ses amis et ses amants mourir sous ses yeux, dévorés vivants par les hordes d'insectoïdes. Son unité s'étant fait décimer, elle a dû fuir pour sa vie. Capturée rapidement par des Nécrophages, elle a dû lutter pendant des jours, combattant les Nécrophages qui déferlaient sur elle nuit et jour. Grâce à un tournant du destin, elle s'est soudainement retrouvée nez-à-nez au Général Nécrophage qui dirigeait la horde. Celui-ci ayant vu qu'elle résistait, fuyait et annihilait leurs troupes au passage, il avait décidé de lui-même planter ses crocs dans la chair pulpeuse de la jeune femme. Ce n'est qu'aàses 20 ans qu'elle a pu rentrer chez elle. Couverte de sang, elle trainait derrière elle une sorte d'amas de chair, qui s'avéra être le Général Nécrophage, amoché mais en vie. Les Mages Ardents ont pu le torturer encore et encore comme bon leur semblait, même s'il semblait que Layah s'était déjà bien amusée sur lui. Malgré tout, le Nécrophage ne lâcha aucune information et essayait régulièrement de mettre fin à sa vie. Lorsque l'un des hauts placés décida de convoquer Layah dans la salle de torture. À peine eut-elle posé le pied dans la salle que le Nécrophage se mit à hurler comme un cochon qu'on égorge. C'est alors qu'elle mit en pratique ses talents de bourreau : le saignant pendant des jours, laissant sa chair à vif même quand elle se reposait, brisant l'esprit du Nécrophage autant que son corps (qui était déjà bien amoché), elle arriva à extirper la moindre petite information de sa victime. Après cela, elle fut mise à la tête d'un établissement de rééducation. Formant les jeunes Mages Ardentes à la torture, et les torturant pour les recadrer quand elles étaient trop récalcitrantes, elle s'est vite forgée une réputation de Matriarche malgré son jeune âge. Désormais, les hommes craignent sa réputation et les femmes la défient, mais elle arrive toujours à ses fins quand elle a décidé quelque chose. Son établissement s'est vite fait appeler "le Couvent" du fait qu'elle choisissait énormément de femmes. Après que tant de sang ait coulé entre les murs du Couvent, il fut vite surnommé "le Couvent Sanglant".

Volonté d'Auriga
Admin

Messages : 20
Date d'inscription : 22/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://aurigas-will.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Certains PNJs

Message par Volonté d'Auriga le Sam 18 Mar - 21:57

The Silent King
Prénom : Syriel
Nom : Tenskil
Âge : 30 ans
Occupation : Membre du Conseil
Compagne : Nina Tenskil
Physique et MentalSyriel est un homme au visage carré, figé dans une éternelle inexpressivité. Ses longs cheveux noirs lui tombent dans le bas du dos. Il est grand, très grand, et s'il n'est pas taillé comme une armoire à glace, il n'est pourtant pas chétif. Sa musculature est saillante, preuve d'un entrainement régulier. Il dégage une aura de puissance, un charisme tel que chacun le sent arriver dans une pièce avant même de le voir. Il effectue tous ses gestes de façon lente, calme, réfléchie. Il est toujours très calme, silencieux, préférant écouter que parler. Néanmoins, quand il parle, c'est toujours pour s'imposer. Que ce soit en donnant des ordres secs, en ramenant le calme ou en descendant quelqu'un par les mots, Syriel arrive toujours à se faire entendre et obéir. Leader né, il ne supporte pas d'être le sous-fifre de qui que ce soit et de recevoir des ordres. Il est ambitieux, défend ses intérêts quitte à écraser les plus faibles. Il aidera pourtant quiconque ne se trouve pas dans son chemin. Il y a néanmoins une personne dont il tolère de recevoir des remarques, parfois même un ordre : sa femme, Nina. Follement amoureux d'elle sans jamais le montrer plus que ça, elle est celle pour qui il pourrait tout abandonner. Reste à savoir si elle lui demandera un jour d'abandonner sa position au sein du Conseil...
BackgroundNé peu avant le Grand Cataclysme, Syriel a l'impression d'avoir toujours vécu à la surface. Ses parents étaient des nobles, très attachés aux traditions de leur peuple. Il fit preuve de grandes capacités au combat à mains nues et appris à tirer et à se battre avec une épée très rapidement. Son self-contrôle lui a permis de faire ses preuves lors d'affrontements amicaux. Comme tout noble, il dut néanmoins faire ses preuves à l'armée, ce qui le rebutait d'avance. L'idée même de devoir être le petit chien obéissant de quelqu'un d'autre lui donnait des nausées. Juste avant de devoir partir en guerre contre des Oubliés, il se fit repérer par un Général. L'ayant entendu parler de la situation actuelle de leurs troupes, Syriel lui proposa une tactique de défense qui lui semblait appropriée, liant à la fois la récupération de leurs troupes maintenues prisonnières et l'attaque des troupes ennemies en jouant sur les talents de dissimulation des Oubliés. Impressionné, le Général ne lui fit même pas poser un pied sur le terrain, et il fut aussitôt promu Tacticien. Restant à l'écart du conflit à donner ses ordres, cette place suffit à Syriel... Pour un temps. Les vrais dirigeants étaient encore ailleurs. Plus haut. Il se fit alors ses relations. Passant dans les soirées mondaines, séduisant les bonnes personnes, il fit alors la rencontre de Nina Hikowvski, ce qui propulsa sa carrière. Etant la fille d'une des membres du Conseil, il s'attira d'abord ses faveurs pour pouvoir approcher sa mère. Mais Syriel fut pris à son propre jeu : Nina jeta son dévolu sur lui et ne désira pas le lâcher. Après des mois à se chercher, se fuir, se courir après sans jamais s'avouer leur amour réciproque, il décida finalement de lui dédier sa vie et la demanda au mariage. Elle répondit oui sur le champ. Après s'être marié avec Nina, sa mère, Myriam, l'introduisit à son monde très fermé de la très haute société. Un monde vivant dans les anciennes traditions, cherchant à les faire vivre à travers une société perdue, fragile, susceptible, tout en devant régler les problèmes de celle-ci. Au plus près de la lignée des Ilona qu'il puisse, Syriel continua de se faire remarquer. Gérant des affaires diplomatiques tendues avec la grâce d'un Allayi, résolvant les conflits de nobles avec la poigne de fer d'un Seigneur Déchu, ayant toujours deux ou trois coups d'avance sur tout le monde, il était toujours au coeur de l'attention. Evidemment, cela ne plaisait pas à tout le monde, et ça devint bien pire lorsque l'héritier des Ilona lui donna sa place au sein du Conseil. Désormais, Syriel n'avait plus personne pour lui donner d'ordres. Presque plus personne. Et Syriel déteste qu'on se place au-dessus de lui.

Volonté d'Auriga
Admin

Messages : 20
Date d'inscription : 22/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://aurigas-will.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Certains PNJs

Message par Volonté d'Auriga le Lun 20 Mar - 20:34

The Smirking Queen
Prénom : Nina
Nom : Tenskil
Âge : 27 ans
Occupation : Secrète
Compagnon : Syriel Tenskil
Physique et MentalNina est une jeune femme d'1m65, fine, élégante et polie. Elle a des cheveux longs qui lui tombent jusqu'en-dessous des épaules, qu'elle attache élégamment. Elevée dans les hautes sphères des Exilés, elle connait à la perfection leurs traditions, leurs méthodes, et toutes les valeurs importantes de son peuple. Elle n'a jamais connu la pauvreté mais est pourtant très humble. Si le snobisme de la haute bourgeoisie ne la dérange pas, elle ne participe pas pour autant à contribuer à cet état d'esprit. Elle est généreuse, aimante du peuple, et tous les nobles s'accordent à dire qu'elle est bien trop fragile pour faire partie de ce monde... Excepté ceux qui se sont frottés à elle. Si elle arbore un petit sourire en coin permanent, qui fait une bonne partie de son charme, elle sait se montrer froide, calculatrice, hautaine et dédaigneuse avec ceux qu'elle déteste. Un seul homme voit sa vraie nature : son mari, Syriel. Avec lui, elle est mielleuse, tactile, prête à assouvir le moindre de ses désirs... Mais elle conseille aussi régulièrement son mari, lui susurrant des plans au creux de l'oreille pour qu'il se hisse au plus haut de la société.
BackgroundNée après le Grand Cataclysme, Nina a toujours été destinée à de grandes choses. Elle a grandi entourée par le luxe, les richesses, les valeurs fondamentales de leur peuple. Elle a appris à se tenir comme une grande dame, à être polie avec quiconque s'adressait à elle... Mais sa mère lui a également appris à se défendre. Quelques prises d'auto-défense, mais surtout, elle lui a appris à garder un esprit critique, elle a affiné son jugement, son esprit de déduction, sa capacité à manipuler les gens. Elle a fait d'elle une femme de l'ombre, et Nina se complait dans ce rôle. Dès l'adolescence, Nina commença à attirer les regards. De jeunes nobles lui tournèrent autour, et de plus vieux aussi. Tous se virent rejetés par la jeune demoiselle, de façon polie mais avec la sècheresse d'un désert de sel. Certains n'acceptèrent pas ce rejet. Ils devinrent insistants, menaçants. Et à chaque fois, Nina adopta la même tactique. Elle les fit tourner en rond le temps de trouver le bon moment, puis les charma, les attira dans un endroit calme, isolé, avant de les maitriser, de leur faire cracher le moindre de leurs secrets pour ruiner leur réputation. Enfin, elle les laissait nus, attachés dans la rue à la vue de tout le monde, avec des preuves de leurs terribles secrets affichés à tout le monde. Mais au bout de la 6ème fois, quelqu'un la remarqua. Quelqu'un décela toutes ses petites magouilles... Et il décida de lui proposer quelque chose.

Après quelques années, un homme du nom de Syriel apparut dans sa vie. Comme tous les autres, il n'en avait que pour sa famille. Mais sa façon de parler, son visage, sa prestance attirait Nina, et elle décida de le faire sien. Après maintes semaines à jouer au chat et à la souris avec lui, elle a finalement eu ce qu'elle voulait. Ils se sont mariés quelques mois plus tard, donnant ainsi l'accès à son mari à sa famille et sa splendeur. Si elle doutait de lui au début, elle a rapidement effacé ces sentiments quand elle a vu qu'il se donnait corps et âme pour leur couple, tout en alliant sa vie professionnelle à merveille.

Volonté d'Auriga
Admin

Messages : 20
Date d'inscription : 22/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://aurigas-will.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Certains PNJs

Message par Volonté d'Auriga le Jeu 23 Mar - 23:55

La Bête Ensommeillée
Prénom : Phyllia
Nom : Kseth
Occupation : Shaman
Physique et MentalVieille de plusieurs centaines d'années, Phyllia est une femme aux cheveux courts et blonds. Elle a le visage affiné, trahissant un certain narcissisme et une intelligence hors du commun. Elle est assez petite, ne dépassant pas le mètre soixante, et très fine, presque fragile. Il ne faut pourtant pas se fier à cela. Son animal totem est un Wargen, un énorme animal mi-loup, mi-ours. Sous cette forme, elle s'enrage et a la force de cinq Gaurans. C'est une femme qui vit recluse, mais quand elle croise des personnes, elle sait se montrer accueillante, bien que distante. Elle ne se dévoile que très peu et a toujours un coup d'avance sur les autres. Elle est en fin de compte très mystérieuse.
BackgroundNée bien avant le Grand Cataclysme et les premiers déboires des Indomptés avec l'Echange, Phyllia a montré très jeune des signes qu'elle était en phase avec ce don. Ses parents, inquiets pour elle, n'arrêtèrent pas de lui dire ne pas utiliser trop son don. Les anciens du village lui apprirent à le maîtriser, très soucieux de ce que pourrait devenir une enfant si jeune consommée par le don. Mais quand elle entra dans l'adolescence, elle commença à fréquenter d'autres adeptes de l'échange. Plus ou moins vieux qu'elle, ils s'amusèrent à se changer régulièrement pour courir en forêt. À cette époque, elle était insouciante et curieuse, et elle s'est retrouvée bien souvent dans des situations dangereuses ou gênantes. Mais peu à peu, elle remarqua que ses amis changeaient. Gardant leur forme d'animaux en ville, ne se changeant en Indomptés que quand ils en avaient réellement besoin, elle se douta de quelque chose. Leur faisant part de ses inquiétudes, ils ne firent que se moquer d'elle. Malgré ses mises en garde et le fait qu'elle arrêta elle-même de se changer aussi souvent qu'elle le faisait, ses amis continuèrent de n'en faire qu'à leur tête, et ce qui devait arriver arriva. Ils succombèrent à l'Echange et se changèrent en féroces bêtes sauvages. Trop dangereux pour la communauté, les Indomptés les chassèrent et les capturèrent pour montrer l'exemple des ravages de l'Echange. Alors que les bêtes en cages s'acharnaient sur les barreaux, le public les regardant s'épuiser pour rien avec crainte et effroi, leur mise à mort fut prononcée. Phyllia elle-même se proposa, à contre-coeur, pour achever ne serait-ce que l'un d'entre eux. Elle regarda au plus profond des yeux de la bête qui était autrefois son ami... Mais ne l'y vit pas. Elle tua la bête. Après cela, elle s'isola doucement des autres personnes. Mais ce qui provoqua son ermitage fut l'appel de l'Echange. Peu à peu, elle sentit la nature la rappeler, l'envoûter. Elle ne se permit au début que de voir et ressentir à travers les quelques rares Wargens qui passaient dans les forêts. Cela lui permettait de se mettre un frein. Mais lorsque l'hiver arriva et que les Wargens se réfugièrent dans les grottes, l'appel fut plus fort, plus insistant. Elle se changea en Wargen et partit courir dans la forêt. Elle courut encore et encore, durant des heures, avant de finalement revenir à son village, riant comme une enfant, épuisée et à bout de souffle. Mais ce qu'elle vit la fit bien vite s'arrêter. Son village, en ruines, la mousse poussant sur les murs d'anciennes constructions, des épées rouillées sur le sol. Elle avait en réalité passé plusieurs années à courir et à vivre comme une bête, perdant la notion du temps et n'étant consciente de ses faits et gestes que quelques moments. Cette révélation la troubla tant qu'elle faillit en mourir sur le coup. Pourtant, elle se reprit. Elle sentait la nature l'appeler encore. Mais pas de façon aussi séductrice qu'avant. C'était un appel rassurant, qui ne se voulait pas mesquin ou traître. Comme si la nature rassurait son enfant. Phyllia essuya les larmes qui avait coulé sans qu'elle s'en rende compte sur son visage. Elle avait passé tout ce temps en tant que bête mais avait repris le contrôle. Elle avait dompté l'Echange. Pour combien de temps, elle ne le savait pas, mais pour le moment, elle avait le contrôle dessus. Elle décida de s'installer en forêt, où elle pourrait se changer librement et chercha les villes des Indomptés. Elle s'y montra de temps à autre et très vite, les gens parlèrent de la Sorcière de la Forêt, qui descend une fois tous les quelques mois pour recueillir les nouvelles des mortels. Avec le temps et la distance qu'elle prit avec la société, peut-être aussi grâce à sa proximité avec les bêtes, Phyllia se rendit compte qu'elle comprenait de plus en plus les Races Majeures. Leur façon de penser, de fonctionner. Elle se rendit compte aussi de la futilité de leurs actions dans un monde qui avait tant à offrir. Elle resta donc à l'écart, à observer Auriga se fâner lentement et rire des vaines querelles de tous les êtres.

Volonté d'Auriga
Admin

Messages : 20
Date d'inscription : 22/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://aurigas-will.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Certains PNJs

Message par Volonté d'Auriga le Dim 26 Mar - 20:08

L'Immuable Faim
Prénom : Tarek
Titre : Le Dévoreur
Physique et MentalGrand et mince, Tarek le Dévoreur en impose par ses déformations. Ses mains, son torse, son visage, ses pieds et chacune de ses articulations sont faites de cette matière blanche étrange dont sont composés les Cultistes. Ils sont à taille normale, selon ce qu'on peut espérer d'une personne aussi grande. Mais tout le reste de son corps est noir et fin, comme une branche qui aurait brûlé. Pourtant, ces parties sont solides comme l'acier, et plus encore. Comme tous les autres Cultistes, Tarek ne réfléchit pas énormément. Il suit le groupe, les instructions, il se fait souffler sa manière de penser par la Reine. Il ne vit que pour le Culte, que pour la Reine. Rien d'autre n'est essentiel.
BackgroundJe viens de naître. J'ai rejoint le Culte. Il n'y a que le Culte. Le Culte est vital. La Reine est bonne, salvatrice. Elle m'a trouvé et j'ai ouvert les yeux. J'accomplis sa volonté. Non... NOUS accomplissons sa volonté. La volonté du Culte. Il nous faut trouver d'autres adeptes. D'autres personnes à qui l'on doit ouvrir les yeux. Ils dorment, mais nous les éveillons. Viens, disciple... Rejoins-nous... Rejoins-moi.

Rouge. Le Disciple est rouge. Mes mains... Sont rouges. Je ressens quelque chose. Mais ça ne vient pas de la Reine... C'est... Moi. Ca vient de moi. Tout au fond... La Reine ne peut pas l'éteindre. Mais le Disciple, lui, a réussi. Pendant un instant, après la couverture de rouge, j'étais entier. Mais ça recommence. Ca ne vient pas du Culte. Ca ne vient pas de la Reine. C'est ancien. Ca sommeille. Mais ça se réveille doucement... Ca creuse le ventre et ça hurle. Le Disciple l'a fait taire, mais il hurle encore désormais. Qu'est-ce que c'est ? D'autres disciples... Ils le font taire. Parfois. Pendant un temps. La Reine ne l'entend pas. Le Culte ne l'entend pas. Il n'y a que moi. Je suis le Culte, mais ça me hurle dessus. Ca me fait mal.

J'ai faim.

Volonté d'Auriga
Admin

Messages : 20
Date d'inscription : 22/02/2017

Voir le profil de l'utilisateur http://aurigas-will.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Certains PNJs

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum